Le plantain et traitement des allergies

plantain (1)LE PLANTAIN (Plantago Lanceolata L.) Famille des Plantaginacées

Le nom du plantain vient de planta qui signifie “la plante du pied” et de ago, ” je pousse”,
donc “qui pousse sous la plante des pieds”.

Grâce à leurs connaissances, les anciens utilisaient le plantain pour soulager les
désagréments des piqûres d’ortie. Les connaissances scientifiques actuelles prouvent son
activité anti-histaminique mais également anti-infectieuse.

Botanique

Plante vivace, originaire de Méditerranée, d’Europe centrale et des régions tempérées
d’Asie, le plantain est une plante herbacée non buissonnante qui s’accommode de sols
incultes, ensoleillés, en bordure de chemins. ses feuilles gris-vertes, linéaires, lancéolées,
acuminées avec 5 nervures, sont utilisées en thérapeutique.

Composition chimique des feuilles

Iridoïdes thermosensibles, coumarine, flavonoïdes libres, et hétérosides flavoniques, acides
phénols libres, glycosides phénylpropaniques, tanins, mucilage uronique, polysaccharides,
stérols et triterpènes, alcaloïdes (traces), saponoside, minéraux ( Ca, Fe, Si, P, Mg, Se, Na, Zn,
K+, S,), vitamines (A, B, C, K ).

Principales propriétés pharmacologiques
a – Antihistaminique : par inhibition des IgE , dépendant de l’histamine
b – Antispasmodique de la musculature lisse, bronchique en particulier. Le plantain est un excellent anti-tussif.
c – Anti-infectieux
d – Antibactérien, bactériostatique et bactéricide.
e – Antiviral
f – Immunomodulant
g – Antiscléreux

Actions périphériques
Anti-ulcéreux, hépatoprotecteur, hypocholestérolémiant, hémostatique, antiprurigineux, analgésique.

Toxicité : Aucune

Contre-indications : Aucune

Effets secondaires : Aucun

Précautions d’emploi : Aucune

Interactions médicamenteuses : Aucune

Principales indications
En rapport avec ses propriétés antihistaminiques, antispasmodiques bronchiques, anti-inflammatoires et anti-virales :
– Rhinite, pharyngite allergique ;
– Laryngite, trachéite, toux spasmodiques, coqueluche ;
– Bronchite, bronchiolite ;
– Asthme ;
– Bronchite chronique.
En rapport avec ses propriétés anti-histaminique, antiprurigineuse et anti-infectieuse :
– Au niveau oculaire : Conjonctivite allergique, blépharite.
– Au niveau cutanéo-muqueux : Urticaires ; Eruptions allergiques (suite piqûres d’insectes, allergie de contact), eczéma.
En rapport avec ses propriétés anti-ulcéreuses :
– Gastrite, ulcère gastroduodénal.

Conclusion

Les propriétés thérapeutiques du plantain dépendent d’un procédé d’extraction grâce auquel les actifs de la plante fraîche sont précieusement conservés pour être restitués dans leur intégralité et leur intégrité.

Source : Institut européen des substances végétales

Laissez votre commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.*

*

code